jeudi 26 janvier 2017

A quand un Noël Vegan ?

Détails
Écrit par Veggi_Nours
Catégorie : Végétarisme
Publication : 19 décembre 2013
Mis à jour : 20 décembre 2013
Share

A quand un Noël et Nouvel An Vegan ?

Les villes et les maisons se parent de leurs plus belles lumières. Ce sera aussi le temps des belles résolutions pour l’an prochain.
On se souhaite de bonnes fêtes et une bonne santé en faisant ripailles ces jours bénis de moult morceaux de viandes diverses et variées et parfois même exotiques : kangourous, autruches, crocodiles, etc. Le tout bien arrosé de vins délicats, de Champagne, de digestifs et autres liqueurs...
Quel bonheur de voir les familles rassemblées autour d’une belle table dressée pour l’occasion. Les multiples décors colorés ravissent les yeux, de même que les multiples plats remplissent les estomacs en commençant par l’apéro et ses petits fours aux pâtés de campagne, rillettes et œufs de lompe tandis que des chants de Noël mielleux emplissent mes oreilles comme autant de cloches sonnant le glas. « Jingle bells , jingle bells, jingle all the way... »
Quelle belles fêtes que voilà qui se renouvellent d’années en années pour notre plus grand bonheur ! Et alors qu’est servit le premier encas, un bon gros foie gras issu d’un pauvre canard bien gavé dans sa stalle trop étroite, les convives ravis se souhaitent bon appétit.
Après s’être bâfrés de ce met délicat, arrivera sur maintes tables la fameuse dinde aux marrons très contente elle aussi de faire partie de la fête qui loue l’arrivée de l’enfant Jésus, entouré d’un âne et d’un taureau... castré. :-(
Jésus Christ Notre Sauveur qui quelques années plus tard guidera l’humanité sur le chemin de la non-violence « Tu ne tueras point » etc. et qui sera fêté en ce jour de Noël sur un autel remplacé par une table chargée de victuailles issues du meurtre d’animaux innocents...
Je n’ai jamais aimé Noël, à part dans ma prime enfance innocente, et je me demande encore aujourd’hui pourquoi les carnistes se souhaitent de « Bonnes fêtes » en ces temps dionysiaque alors qu’ils devraient se souhaiter « Bonne chance pour demain ». L’alcool a coulé à flot jusqu’à plus soif, la sainte viande a été dévorée à s’en faire péter la panse ; c’est aussi la fête pour les pharmaciens, les médecins et autres apothicaires.
Après tout ça, et face à toutes ces incohérences, que voulez-vous que je vous raconte de plus ? Les végétariens, les végétaliens et autres Vegan passeront encore de nombreuses années à être considérés par tous les carnistes ripailleurs pour des pisse-froid de la nourriture ne sachant pas faire la teuf.
Un proverbe dit « Au royaume des aveugles les borgnes sont rois ». Ce proverbe est obsolète en ce cas présent. À Noël aucun végéta*ien n’est roi et pourtant ils voient la réalité de ce que contiennent les assiettes de la meute d’aveugles faisant la fête autour d’une tombe ornée de mille décors somptueux et... garnie de mille morceaux de cadavres !
Joyeuses Fêtes !
Veggi Nours

Aucun commentaire:

Publier un commentaire