lundi 23 janvier 2017

Shoah, des abattoirs aux camps de concentration

Détails
Écrit par Veggi_Nours
Catégorie : Protection animale
Publication : 18 août 2013
Mis à jour : 9 novembre 2014
Share

Un éternel Treblinka

Avec ce livre Charles Patterson nous plonge dans les méandres les plus obscurs de la psyché de l'âme humaine.
"Un éternel Treblinka" ne s'adresse pas forcément aux seul défenseurs des animaux mais à toute personne soucieuse de comprendre le monde dans lequel elle vit; de saisir le pourquoi et le comment l'Humanité en est arrivé à de telles atrocités : L'extermination sans pitié ni compassion d'un peuple, d'une ethnie, d'une culture, etc.
Des abattoirs aux camps d'extermination

Un apprentissage lointain...

Remontant le temps, l'auteur nous rappelle l'époque où les êtres humains sont passés du stade de "chasseurs/cueilleurs" à celui d'éleveurs et d'agriculteurs avec tout ce qui en découle...
Les êtres humains se sont entrainés à commettre des horreurs sur les animaux avant de commettre ces mêmes horreurs sur leurs semblables.
  • De l'élevage est né l'apprentissage de comment retenir prisonnier des êtres vivants. Chaines, entraves, castrations, marquage au fer rouge, etc. ont été inventés dans le but de retenir et de contenir le bétail.
  • De cet apprentissage naquit l'esclavage, où l'être humain fut traité de la même façon que du bétail, avec ses chaines, ses entraves, ses castrations, ses marquage au fer rouge, etc.
  • De l'élevage encore est né l'eugénisme. Les éleveurs en sélectionnant certaines caractéristiques qui les intéressaient chez leurs animaux ont tracé le chemin vers ce que certains fascistes appelaient de leur temps "la Purification du Sang".
Enfin en refusant toute conscience aux animaux qu'ils maltraitent, les humains ont créé une pensée anthropocentriste où l'homme centre de la Création possède tous les droits sur les plus faibles. En découle le dicton "La force fait Loi" sentence fasciste par excellence...
Avez-vous réfléchi par vous-même à ce qui permet à l'être humain de s'autoproclamer supérieur aux animaux ?
L'auteur nous fait aussi remarquer que lorsqu'un groupe d'humains veut en détruire un autre ou le réduire en esclavage, ce groupe rabaisse l'autre en lui donnant des qualités animales comme par exemple : "ce sont des rats !" ou bien "Ces êtres sont plus près du singe que de l'homme" ou encore "ce ne sont que des cafards grouillants", etc.
 Quand un groupe d'humains se croient supérieurs aux autres ou au reste de la Création, le massacre commence.

Mécanisation du travail et Shoah...

  • C'est en observant les ouvriers travaillant dans les abattoirs que Henry Ford conçu ce que l'on appellera "le travail à la chaine" pour construire ses voitures...
  • C'est en observant les abattoirs et le travail à la chaine imaginé par Henri Ford que le IIIème Reich conçu ses camps d'extermination...
Enfin, puisqu'enfermer, malmener et tuer les animaux est permis, et que l'on est habitué à voir cela comme quelque chose de "naturel"; les dictatures n'hésitent pas à rabaisser des êtres humains au rang d'animaux pour exciter la haine de leurs concitoyens afin de faciliter le passage à l'acte meurtrier. A force de propagandes et de bourrages de crânes provoquant le dégoût de l'autre, ce ne sont plus des hommes et des femmes que l'on maudit mais "des cochons", "des cafards", "des serpents venimeux", etc. 

Conclusion
Un éternel Treblinka nous montre clairement que l'entrainement aux meurtres sur les animaux est bel et bien la voie toute tracée vers le meurtre d'autres humains... Quand la force fait Loi, tant que l'on est le plus fort tout est permis. Surtout le pire...
C'est aussi la conclusion de maints écrivains et philosophes qui pour nombre d'entre eux ont vécu bien avant la Shoah et l'écriture de ce livre.
Voici d'ailleurs quelques pensées de personnalités célèbres :
"Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour." 
Pythagore (570-480 av. JC)
"La cruauté envers les animaux est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même."
Emmanuel Kant (1724-1804)
"Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille." 
Léon Tolstoï (1828-1910)
"Les gens répètent souvent que depuis toujours les hommes ont mangé des animaux, comme justification pour continuer cette pratique. En suivant cette logique, nous ne devons pas essayer d’empêcher les individus de tuer d’autres personnes, puisque cela aussi se fait depuis la nuit des temps." 
Isaac Bashevis Singer (1904-1991)
"Auschwitz commence partout où quelqu’un regarde un abattoir et pense : ce sont seulement des animaux." 
Theodor Adorno (1903-1969)
"Tout le monde est d'accord pour dire que les Juifs ont été traités par les nazis comme des animaux. Et paradoxalement tout le monde refuse de faire en sorte que les animaux soient traités de la sorte ! Alors écoutez voir. Dire qu'à Auschwitz les hommes étaient traités comme des bêtes, ça reflète la réalité ? ça ne choque personne ? Bien d'accord ? Donc, il faut que la réciproque soit vraie sinon ça ne fonctionne pas. La réciproque est : Les animaux élevés en batterie (...) sont traités comme les hommes étaient traités à Auschwitz. La compassion ne se mesure pas, ne se divise pas. Là où il y a souffrance, quelle qu'elle soit, je m'indigne." 
François Cavanna février 1995
"Un jour nos petits-enfants nous demanderont : où étiez-vous pendant l’Holocauste des animaux ? Qu’avez-vous fait contre ces horribles crimes ? Nous ne serons pas capables de donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas." 
Dr. Helmut Kaplan
"L’homme a peu de chances de cesser d’être un tortionnaire pour l’homme, tant qu’il continuera à apprendre sur l’animal son métier de bourreau." 
Marguerite Yourcenar (1903-1987)
"Tant qu’il n’étendra pas le cercle de sa compassion à tous les êtres vivants, l’homme ne trouvera pas de paix."
Dr Albert Schweitzer (1875-1965)
"La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux." 
Gandhi (1869-1948)
"Rien ne peut être plus bénéfique à la santé humaine et augmenter autant les chances de survie des espèces sur la Terre que l’évolution vers un régime végétarien." 
Albert Einstein (1879-1955)

Témoignage d'un survivant de l'Holocauste


Go Vegan = Compassion, Non violence, pour l'Humanité, pour la Planète, pour les Animaux




Aucun commentaire:

Publier un commentaire