dimanche 22 janvier 2017

Le Monde article "Mauvaise foie" et les végétariens

Détails
Écrit par Veggi_Nours
Catégorie : Végétarisme
Publication : 3 décembre 2013
Mis à jour : 27 décembre 2013
Share
Avant que de lire plus avant, je vous encourage vivement à lire chez LE MONDE : http://www.lemonde.fr/le-magazine/article/2013/11/29/mauvaise-foie_3521890_1616923.html

Le Monde article "Mauvaise foie" et les végétariens

Ah que voilà du pseudo-journalisme comme je les aime. Parti pris et grands discours bien creux sans réels argumentaires sur la question sauf les traditionnels « le foie gras c’est bon » , « l’homme est un omnivore » , « c’est notre culture, notre patrimoine » , « le cri de la carotte » etc.
Ici le végétarien est accusé de ne pas savoir faire la différence entre bétail et animal de compagnie. Il est bien connu que le bétail, exception faite pour les volailles, c’est un animal qui a été élevé pour être mangé et l’animal de compagnie pour être choyé. Mais il est bien connu qu’un végétalien ne peut pas réfléchir avec son petit cerveau étriqué en carence de protéines...
J’ai une question pour vous monsieur le journaliste du Monde :
Mangez-vous du chien ou du chat ? Non ? Pourquoi ???
Dans certains pays, ces animaux sont pourtant du bétail comme le sont ici les vaches, les moutons, etc. Alors maintenant que vous savez que le chien ou le chat peuvent aussi être assimilés à du bétail ; aller-vous en manger à l’avenir ?
D’autre part la conscience des végétaux le fameux cri de la carotte. Vous êtes bien sérieux là ? Est-ce une réflexion digne d’un journaliste du journal Le MONDE que de parler de souffrance des végétaux pour contrer le discours sur l’intolérable souffrance que nos sociétés infligent aux animaux d’élevage ?
En cela vous êtes bien conscient que cela signifie que vous êtes d’accord pour :
Broyer encore vivant les poussins mâles pour l’aviculture. Que vous êtes aussi d’accord pour que soit castrés à vif les cochons qui finiront dans votre assiette et je vous passe toute la multitude de maltraitances et de tortures de toutes sortes que subissent les animaux que vous traitez, le mot est lancé, comme du bétail...
De plus vous accusez les végétariens de vouloir faire manger au monde une nourriture aseptisée produite par des multinationales. Encore une fois je me demande comment vous pouvez affirmer une énormité pareil !!! Êtes-vous vraiment journaliste au journal de « Le Monde » que je croyais naïvement être un journal sérieux ?
Si vous vous étiez penché sur la question vous devriez savoir que les végétariens, végétaliens, et vegan ne font pas vraiment travailler les multinationales. Le consommateur végétarien type est bien plus proche des réseaux du genre Biocoop ou des AMAP que des enseignes de grande distribution comme le sont les supermarchés.
Apparemment ce qui différencie les végéta*iens de vous, c'est que eux ont réfléchi et médité la question animale, et que vous, vous n’avez réfléchi à ces questions qu’avec vos papilles gustatives et votre estomac.
Pour reprendre vos propos, vous êtes le fossoyeur du métier de journaliste, animé d’un manque de zèle flagrant quant à la qualité de vos informations. Ce qui vous intéresse, c’est de caresser le lecteur lambda dans le sens du poil, le rassurer dans ses convictions et tant pis si elles sont erronées, tant que ce client s’abonne et lit votre papier pour ne pas le qualifier de t*rch*n...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire