lundi 23 janvier 2017

Végétarisme, végétalisme, véganisme : Différences et explications

Détails
Catégorie : Végétarisme
Publication : 29 janvier 2013
Mis à jour : 28 avril 2013
Share

Qu'est ce que le végétarisme ?

  • Le végétarien pratique un régime alimentaire qui exclu toute consommation de chair animale sans exception (animaux terrestres et aquatiques) mais consomme certains produits dérivés comme les oeufs, lait et produits laitiers, le miel.
  • Le végétalien ne consomme ni chair animale, ni produit dérivés que ce soit le lait, les oeufs, le miel, etc.
  • Le vegan adopte lui aussi une alimentation végétalienne mais refuse aussi toutes formes d'exploitations des animaux par l'homme. Ceci implique que le vegan s'abstient d'acheter quoi que ce soit issu du règne animal comme exemple le cuir, la laine, la soie, etc. Par ailleurs ce refus inclus aussi les tests pratiqués sur les animaux ou la vivisection, d'où le fait que les vegans adoptent souvent pour se soigner une médecine alternative comme par exemple les huiles essentielles ou tout autres médicaments reconnus comme "non-testés". Mais laissons la parole à M. Donald Watson, qui a créé le terme vegan en 1944 à partir du mot anglais vegetarian :
« Le Véganisme est une philosophie et une façon de vivre qui cherche à exclure, autant qu’il est pratiquement possible, toutes les formes d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s’habiller, ou pour tout autre but ; et par extension, le véganisme soutient et encourage le développement et la mise en oeuvre d’alternatives sans utilisation d'animaux, pour le plus grand bien des êtres humains, des animaux et de l’environnement ».
Pour plus de détails :

Les animaux ne finiront pas dans mon assiette.


Pourquoi certaines personnes décident de devenir végétarien ou végétalien ou vegan ?


Choix éthique :
Le plus souvent par amour des animaux et par respect de la vie de toutes les espèces (anti spécisme),
Choix écologique :
L'impact négatif et puissant des élevages industriels sur la nature, poussent certains à devenir végétarien par souci écologique.
Choix santé et bien-être :
La consommation de chair et de produits issus du règne animal est sans contexte négatif sur la santé humaine.
Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le végéta*ien fait attention à l'équilibre de son alimentation (protéines, lipides, glucides, vitamines, etc...) et n'a pas de carences particulières. Les végéta*iens sont même en meilleure santé que beaucoup d'omnivores et vivent souvent plus longtemps. Moins sujet également à beaucoup de cancers, en particulier ceux du sein et du colon, mais aussi au cholestérol, au diabète et aux diverses maladies cardio-vasculaires.
D'autre part les végéta*iens se sentent mieux dans leur corps et dans leur tête, ne se sentant plus coupables et complices de toute cette barbarie pratiquée lors de l'élevage, du transports et de la mise à mort dans les abattoirs !
 
Imposé, Religions, sectes :
Pour certains être végétarien est prôné par leur culture, leur religion (comme en Inde par exemple) ou par une secte.
Si vous aimez les animaux, arrêtez de les manger !

Devenir végétarien, végétalien ou végan devrait être un choix strictement personnel et réfléchi. Mais pour être libre de ses propres choix et se prononcer sur ce qui est bon pour soi, il faut ne pas avoir peur de s'informer et trier le bon grain de l'ivraie.
Pour ma part, mon végétalisme est personnel, d'ordre éthique, écologique et enfin j'ai pu le remarquer meilleur pour ma santé.

Pour en finir avec le sujet, voici quelques liens sur le végétarisme :
Et un discours intéressant de Gary Yourofsky sur les différentes raisons pour être végétarien, végétalien ou pourquoi pas Vegan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire