jeudi 26 janvier 2017

Islam, abattage & viande halal, une vérité trop occultée...

Détails
Catégorie : Protection animale
Publication : 29 janvier 2013
Mis à jour : 7 février 2013
Share

Faut-il interdire la viande halal ?

Bien que je suis contre toute consommation de produits issus des animaux (viande, lait, oeuf, miel, etc.). La réponse est simple : Non ! Ou alors interdisons tout abattage d'animaux quelle que soit la méthode employée pour les tuer.
Cette réponse de la part d'un végétalien vous étonne ? Laissez-moi vous expliquer pourquoi je n'ai rien de particulier contre la viande halal, à condition que celle-ci soit véritablement halal... Pourquoi je dis cela ? La réponse vous attend à la lecture de cette page et au visionnage des documentaires ci-après.
Pour ma part je refuse de manger de la viande que celle-ci soit halal ou kascher ou quoi que ce soit d'autre. Je suis contre le meurtre des animaux pour se nourrir quand il est possible de vivre sans en tuer aucun.
Que ce soit le Judaïsme, le Christianisme ou l'Islam. Aucune religion du Livre oblige ses fidèles à manger de la viande... Par surcroît d'autres religions, comme par exemple le Jaïnisme en Inde et plein d'autres encore, prônent le végétarisme.
Ayaram Gasutta, un moine jaïn, dira ainsi : "On ne doit tuer, ni maltraiter, ni injurier, ni tourmenter, ni pourchasser aucune sorte d'être vivant, aucune espèce de créature, aucune espèce animale, ni aucun être d'aucune sorte. Voilà le pur, éternel, et constant précepte de la religion, proclamé par les sages qui comprennent le monde."
Vous verrez plus bas que le Prophète Mohamed - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - avait à peu de choses près la même pensée. Serait-ce ici la preuve qu'il n'y a qu'un seul Dieu ?

La viande halal, vendue comme telle au consommateur musulman, est-elle vraiment halal ?

Dans les deux documentaires issus du très bon site web FRANCE MUTATION, dont je vous recommande vivement la visite, il est très bien expliqué non seulement ce qu'est le halal et la viande halal, mais aussi que ce type de viande est quasi introuvable voire introuvable (sauf pour les musulmans chanceux) sur le territoire.

Musulmans, savez-vous quels critères doivent être respectés pour que la viande que vous mangez soit vraiment halal ?

  • Le respect des animaux dans l’Islam. Hadith : la souffrance des animaux, qui sont aussi des Créatures de Dieu, n’est acceptable en aucune circonstance. Les animaux doivent être bien traités et ne subir aucune maltraitance, que ce soit lors de leur élevage ou du transport de ceux-ci.
  • Les animaux doivent être bien nourris, c'est à dire selon les besoins alimentaires qui leur correspond. Pas question donc de donner à manger des farines animales à un herbivore comme par exemple aux bovins à qui l'on donne à manger des farines à base de viandes ou de poissons, ce qui les rend malades (exemple: la maladie de la vache folle) et s'apparente quelque part à un mauvais traitement.
  • L’animal abattu (sacrifié) doit être en parfaite santé et intégrité. Les animaux malades, issus de l'élevage industriel, peuvent-ils vraiment être Halal ou Kascher, même si on les abats selon le rite ?
  • Il est interdit d'abattre un animal devant le regard d'un autre. Le stress engendré peut lui aussi être assimilé à un mauvais traitement.
  • L'animal doit se soumettre volontairement et consciemment au sacrifice (sa mise à mort) après la prière faites à Allah. Pas question donc d'attacher un animal ou de l'entraver de quelque manière que ce soit afin de l'empêcher de se débattre et/ou de s'enfuir si celui-ci n'accepte pas d'être sacrifié (égorgé).
Vous pourrez voir à la fin de la deuxième vidéo comment est effectué un véritable abattage rituel façon halal ainsi que dans le troisième documentaire.



Que penserait le Prophète de Dieu de la façon dont notre civilisation actuelle, que ce soit ici ou ailleurs, traite les animaux ?
Et pensez-vous qu'au vu de tous les critères énumérés plus haut et plus bas; on peut considérer que la viande des animaux, abattus comme dans les vidéos ci-après, est vraiment halal ???



Halal est devenu un terme marketing uniquement utilisé pour la vente, c'est honteux !

Au vue de l'interdiction de maltraiter les animaux d'aucune façon afin que que la viande de ceux-ci soit halal, est-il réellement possible de faire du foie gras halal ? ÉVIDEMMENT NON !!! (voir comment est fabriqué le foie gras )
Pourtant suivez ce lien : foie gras halal
Preuve est faite que le consommateur musulman est vilement trompé dans un but purement mercantile...

D'autre part et pour aller plus loin :

L’islam interdit formellement toute forme de cruauté envers les animaux.

La compassion et la miséricorde, en islam, ne sont pas limitées aux êtres humains et s’étendent à toutes les créatures de ce monde.
Il y a de cela mille quatre cent ans, longtemps avant l’émergence du mouvement de défense des droits des animaux, qui a débuté avec la publication du livre de Peter Singer « Animal Liberation » (1975), l’islam exigeait que les animaux soient traités avec bonté et affirmait que la cruauté envers eux constituait une raison suffisante pour qu’une personne soit jetée dans le feu de l’Enfer !
Une fois, le prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) parla de gens à qui Dieu a pardonné les péchés pour avoir bien traité un animal. Il raconta à ses compagnons l’histoire d’un homme qui, alors qu’il marchait, eut soudain très soif. Ayant trouvé un puits, il descendit à l’intérieur pour étancher sa soif. En remontant, il aperçut un chien qui était si assoiffé qu’il léchait la boue, par terre.
L’homme se dit en lui-même :
« Ce chien est aussi assoiffé que je l’étais il y a un instant. »
Alors il descendit à nouveau au fond du puits et ramena de l’eau pour le chien. Dieu apprécia tant sa bonne action qu’Il lui pardonna ses péchés.
Les compagnons demandèrent :
« Ô prophète de Dieu : sommes-nous récompensés pour nos bonnes actions envers les animaux? »
Il répondit : « Pour toute créature vivante, il y a une récompense à qui lui fait du bien. » [1]
Une autre fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a décrit le châtiment d’une femme qui avait été envoyée en Enfer à cause de la façon dont elle avait traité une chatte. Elle l’avait enfermée sans la nourrir et avait refusé de la libérer pour qu’elle puisse se nourrir elle-même à l’extérieur. [2]
Une autre fois, il a dit : « Il n’y a pas un être humain qui tue sans droit un oiseau, ou un animal plus gros, qui ne sera pas questionné par Dieu au jour du Jugement. »
On lui demanda : « Et quel est le droit de l’animal, ô messager de Dieu? » Il répondit : « C’est qu’il l’égorge et en consomme la chair, et non pas qu’il lui coupe la tête tout en jetant le reste. » [3]
L’islam a établi des règles sur l’abattage des animaux, afin que ce soit fait de la façon la plus humaine possible.
L’islam insiste beaucoup sur la manière d’abattre les bêtes, qui doit être la moins douloureuse possible pour elles.
L’instrument servant à égorger ne doit jamais être affuté devant l’animal, et jamais une bête ne doit être égorgée devant une autre.

Traiter les animaux de façon humaine, en islam, peut être résumé ainsi :

  • Premièrement, les animaux de ferme et de compagnie doivent avoir à leur disposition de l’eau, de la nourriture de qualité et un bon endroit où vivre.
Une fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est passé près d’un chameau très émacié. Il dit :
« Craignez Dieu à propos de ces animaux qui ne peuvent s’exprimer. Si vous les montez, faites-le de façon convenable [en les mettant en forme pour qu’ils puissent le faire aisément] et si vous les mangez, faites-le de façon convenable [en les nourrissant bien pour leur assurer une bonne santé]. » (Abou Daoud)
  • Deuxièmement, un animal ne doit jamais être battu ou torturé.
Une fois, le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) est passé près d’un animal qu’on avait marqué au fer dans le front.
Il dit : « Ne savez-vous pas que j’ai maudit celui qui marque son animal sur sa face ou qui le frappe sur sa face? ». [4]
Le Prophète a également conseillé à sa femme, qui montait un chameau indocile, de le traiter gentiment. [5]
Les combats entre animaux ne visant qu’à divertir les gens ont aussi été interdits par le Prophète. [6]
  • Troisièmement, l’islam interdit l’utilisation d’animaux comme cibles de tir.
Une fois, Ibn Omar, un des compagnons du Prophète, vit des gens pratiquer le tir à l’arc en utilisant une poule comme cible. Il dit :
« Le Prophète a maudit quiconque utilise un être vivant comme cible (pour s’exercer). »
Tirer sur des pigeons vivants a déjà été un événement olympique et jusqu’à nos jours, le tir de colombes est encore permis dans de nombreux pays.
  • Quatrièmement, séparer de leur mère des oisillons encore au nid est interdit en islam.
  • Cinquièmement, il est également interdit de mutiler un animal en lui coupant les oreilles, la queue ou toute autre partie du corps sans raison valable.
  • Sixièmement, un animal malade appartenant à quelqu’un doit être soigné de la meilleure façon possible.

Ce que les musulmans doivent comprendre de ces règles sur le bon traitement des animaux, c’est que ces créatures ne sont pas là pour qu’ils puissent les utiliser ou en abuser comme bon leur semble; les animaux, comme les humains, ont des droits qui doivent être respectés afin que toutes les créatures de la terre puissent bénéficier de la justice et de la miséricorde de l’Islam.

Sources :
[1] Sahih Al-Boukhari
[2]Sahih Al-Boukhari
[3] An-Nasai
[4]Abou Daoud, Sahih Mouslim
[5] Sahih Mouslim
[6] Abou Daoud, Al-Tirmidhi
----------------------------------
Sources des vidéos :



Aucun commentaire:

Publier un commentaire